BTP-CFA Le Havre - Blog > Transition énergétique

Transition énergétique

David Margueritte poursuit son apprentissage : étape BTP CFA Montivilliers, numériser les murs

17/03/2016

Collectivités. David Margueritte, vice-président du Conseil Régional en charge de l’apprentissage, continue son périple à travers la Normandie pour mettre sur pied le projet sur l’apprentissage. Nous ne le suivons pas régulièrement car il faudrait y consacrer des journées entières mais au hasard du calendrier nous plongeons dans le grand bain. Ecouter, solliciter la parole de l’autre, faire préciser, comprendre et noter…encore et toujours.

Dernière étape du marathon à laquelle Normandiexxl a participé : le BTP CFA de Montivilliers auprès du Havre où l’enseignement a pris un grand virage pour l’intégration du numérique dans un établissement qui accueille quelque 600 jeunes. L’occasion aussi de découvrir le grand projet de l’Espace Lanfry qui remplacera le BTP CFA de Rouen et dont les travaux vont commencer en juin de cette année.
 
Le numérique au cœur du Bâtiment et des TP
Aussi traditionnels soient-ils, les métiers du bâtiment doivent maintenant intégrer le numérique qu’il s’agisse de la préparation du projet ou de sa réalisation, la conception 3D qui était précédemment le fait d’ingénieurs travaillant dans de très grands groupes fait maintenant partie du quotidien, comme le précisera Thierry Delaunay, président du CFA « maintenant nous entrons dans la phase de la démocratisation de la conception en 3 dimensions sur ordinateur ». Aussi la visite s’est elle arrêtée longuement autour des écrans où les jeunes apprennent à construire de nouveaux espaces. Plus surprenant, en classe de mathématiques et de sciences. Géraldine Passey, une enseignante qui a choisi de passer de l’enseignement général de l’Education Nationale à celui en CFA car le contact avec l’élève est plus étroit, a pris le Smartphone comme base pour son enseignement. Les cours et les devoirs transitent par cet « outil » dont elle n’est pas loin de penser qu’il détrônera l’ordinateur. Grâce au Smatphone, les élèves ont un contact quasi constant avec elle tout au long de la scolarité, car ils ont son numéro de téléphone et son email. On est bien loin du prof dans sa tour d’ivoire. David Margueritte, assis à côté des élèves, commence son apprentissage et teste la validité de la démarche.
 
Troublante réalité virtuelle
Vous avez peut-être déjà expérimenté la réalité augmentée dans laquelle les systèmes informatiques superposent d’un modèle virtuel 2D ou 3D à la perception que nous avons naturellement de la réalité et ceci en temps réel. Par exemple vous visitez un château et sur votre smartphone vous faites apparaître dans le décor de l’époque.
Au CFA, la salle consacrée à la réalité virtuelle est bien plus surprenante. Grâce à des lunettes spéciales, on entre littéralement dans la maquette en 3 D et comme le remarque David Margueritte lors de son expérimentation, « on a vraiment envie de monter l’escalier qui se trouve dans l’espace ainsi visualisé. »
Ne nous y trompons pas, ce qui semble avoir surtout un aspect ludique correspond bien à la réalité du travail qui se met actuellement en place. Grâce à ces nouvelles techniques d’innombrables visites de chantiers seront évitées, les réunions n’auront plus à se tenir sur le terrain et les différents interlocuteurs depuis leurs bureaux, accédant à l’immersion dans le projet, discuteront à distance. Que de temps gagné, que de CO2 économisé !
 
Espace Lanfry …un établissement conçu au top du numérique
Ce sont les architectes Christophe Bidaud de CBA architecture et Yves Carpentier de AACD qui ont présenté dans l’amphithéâtre de Montivilliers devant des élèves, des responsables de l’établissement et notre pèlerin de l’apprentissage, le projet de l’Espace Lanfry. Ce nouveau CFA va être construit à Saint-Etienne-du-Rouvray, près des pôles de compétitivité Mov’eo et Nov@log et de la pépinière-hôtel d’entreprises Seine Ecopolis. Les travaux démarreront en juin 2016 et l’ouverture des portes est prévue pour 2018.
Construit sur une surface de 4,1 ha, la surface bâtie sera de 15.000 m² pour accueillir 1.300 élèves (contre 1 000 pour l’établissement actuel), dont 120 pensionnaires. Un projet à 33 millions d’euros, financés par le Conseil Régional de Normandie, l’Etat (au titre du Programme d’Investissement d’Avenir) et la Profession BTP.
Bien plus qu’un nouveau centre de formation, l’« Espace Lanfry » est un concept pédagogique particulièrement innovant et une réponse concrète aux enjeux actuels en matière de formation dans un contexte de transition énergétique. Le lieu s’adressera aussi bien aux étudiants en apprentissage, acteurs du BTP, artisans, entreprises, qu’aux collégiens et lycéens.
Former différemment
Afin d’appréhender les différentes évolutions dans le secteur du bâtiment et de mieux comprendre les nouvelles techniques et les nouveaux matériaux, le nouvel Espace Lanfry joue la carte du bâtiment « intelligent » et « communiquant ». Entièrement connecté, il proposera notamment une matériauthèque, système particulièrement innovant d’accès à une documentation technique et exhaustive de l’ensemble des matériaux à disposition dans le milieu de la construction. Des outils numériques comme la réalité augmentée et la réalité virtuelle feront également partie du dispositif pédagogique. Comme le soulignent les enseignants « les jeunes pourront être fiers de leur CFA », car il faut dépoussiérer l’image l’apprentissage.
Dans l’esprit du BIM
Le nouveau bâtiment est créé selon les règles du BIM (Building Information Model ou dans sa transcription française Modélisation des données du bâtiment) qui recourt à une technologie et à des processus associés pour produire, communiquer et analyser des modèles de construction. Le BIM c’est à la fois l’utilisation de l’avant-garde des techniques de conceptions numériques associées à une approche de dialogue et d’écoute des commanditaires et partenaires.
 
Sur les pas de Socrate
Fidèle à sa démarche quasiment socratique, David Margueritte a ensuite dialogué avec les élèves qui évoquent leur difficultés matérielles (ils préfèreraient évidemment un niveau de rémunération plus élevé) mais aussi la relation avec le monde de l’entreprise qui parfois les désarçonne et leurs craintes pour poser des questions toutes simples. « A-t-on le droit de demander un jour de congé ? Comment demander les dates des vacances ? » Il y a aussi des itinéraires surprenants comme cette jeune femme aide soignante qui s’est reconvertie dans le bâtiment, ou la difficulté qu’ont rencontré certains jeunes de convaincre leurs parents de les laisser aller en apprentissage, quand ce ne sont pas les professeurs de l’enseignement général qu’il a fallu convaincre.
 

 

Rencontre des vice-présidents de Région, et des représentants des organisations professionnelles autour de l’apprentissage et de la transition énérgétique

23/02/2016

Le Président de BTP-CFA Haute-Normandie – Thierry DELAUNAY, représentant le Conseil d’Administration de BTP-CFA Haute-Normandie, les représentants des Organisations Professionnelles du Bâtiment (Fédération Française du Bâtiment Normandie – CAPEB Normandie), ont souhaité rencontrer les membres élus du Conseil Régional Normandie, en la présence de Messieurs David MARGUERITTE (2ème Vice-Président Région Normandie) – Hubert Dejean de La Batie (Vice-Président Région Normandie) – Marc MILLET (Conseiller Régional Région Normandie), le mercredi 17 février 2016, sur le site du BTP-CFA Le Havre – Baie de Seine à Montivilliers, afin de présenter l’engagement de la branche à travers son appareil de formation apprentis, notamment sur la transition énergétique.

La rencontre s’est déroulée en 3 temps :

  • Présentation des 4 CFA du BTP haut-normands aux élus, par Thierry DELAUNAY,
  • Visite des différents plateaux du BTP-CFA ayant trait à la transition énergétique, de type PRAXIBAT, labellisés par l’ADEME
  • Un temps d’échange et de débat entre les différents participants à propos du Grenelle Normand de l’Apprentissage

Au regard de la qualité des échanges, l’ensemble des participants ont unanimement apprécié les propositions exposées, dont pourrait bénéficier le plus grand nombre de structures de formation sur le territoire normand.

Bâtimat 2013 …. Objectif : découvrir les nouvelles tendances !

06/12/2013

Ce salon est une opportunité unique pour découvrir les nouvelles tendances de l’industrie de la construction, pour mettre à jour ses connaissances et connaître de nouveaux fournisseurs.

Cette année, Batimat était réuni avec les salons Interclima + elec et Idéo Bain, créant ainsi un événement sans précédent au niveau mondial. À l’heure où la construction durable nécessite une approche plus globale, le salon offre aux apprentis une opportunité unique de découvrir de nouvelles solutions techniques et des matériaux couvrant l’intégralité des métiers du bâtiment.

Aussi, jeudi 7 novembre 2013, 55 d’apprentis accompagnés de leurs formateurs se sont rendues au salon Bâtimat, à Villepinte, en région parisienne. L’occasion pour tous de découvrir les nouvelles tendances du bâtiment liées notamment au développement durable.